meditation-contemplation-conseils-paysage-mediter

6 conseils pour bien méditer

Aujourd’hui, parlons méditation ! Je vous ai concocté 6 conseils sur mesure pour bien méditer et élever vos séances méditatives à un autre niveau. La posture, la respiration, l’état d’esprit…

Qu’est-ce que la méditation ?

La méditation est une pratique ancestrale apparue il y a plus de 5000 ans en Inde, avant de se répandre dans toute l’Asie. Elle arrive en Occident bien plus tard, au XVIIIème siècle, sous une forme spirituelle bouddhiste. C’est dans les années 60 que la méditation devient populaire et se laïcise, avec la pratique du yoga.

Les 4 types de méditation

  • La méditation vipassana et samatha est une pratique traditionnelle bouddhiste basée sur l’observation continue de la respiration et des sensations corporelles dans un contexte de retraite spirituelle allant de 3 jours à 3 mois.
  • La méditation (za)zen est une pratique spirituelle zen japonaise née de la fusion du bouddhisme et du taoïsme. Elle est très ritualisée et dirigée par un maître. Sa pratique peut se faire quotidiennement et au cours de retraites appelées « sesshin » qui signifie littéralement « rassembler l’esprit ».
  • La méditation transcendentale s’appuie sur la récitation d’un mantra. Le mantra est une formule répétée, fondée sur le pouvoir supposé du rythme et du son. Sa répétition permet de faire baisser la production de pensées discursives.
  • La méditation pleine conscience est la plus connue. C’est d’elle qu’on tire l’expression « pleine conscience » traduite du terme « mindfulness » qui signifie présence attentive ou une pleine présence à un « instant T ».

Mes 6 conseils pour une méditation efficace

meditation-lac-femme-mediter-conseils-pratiques


1. Soigner la régularité

Pour maintenir une certaine régularité, je vous conseille de greffer votre séance de méditation quotidienne à une habitude que vous avez déjà (ex : avant le dîner, après la douche, au réveil…). Il sera beaucoup plus facile pour vous de s’y tenir.
La méditation assouplit l’esprit : plus vous serez régulier, plus les bénéfices seront grands.

Le moment parfait pour méditer est toujours l’instant présent.

2. Adopter la bonne posture

Asseyez-vous en tailleur au sol ou au bord d’une chaise. Gardez le dos droit dans le prolongement naturel de la courbe du dos.

Sous le nombril, posez la main droite dans la main gauche, les pouces se touchant légèrement. Le menton légèrement rentré, regardez le point le plus lointain devant vous, puis fermez doucement les yeux. En cas de tensions, ouvrez la cage thoracique ou placez un coussin sous le bassin pour rehausser les hanches par rapport aux pieds.

En étant à l’aise, vous pourrez rester alerte tout en favorisant la détente et la paix intérieure.

3. Se concentrer sur sa respiration

Focalisez votre attention uniquement sur votre respiration Il n’y a aucune nécessité de la contrôler. Laissez-la se produire naturellement et observez votre souffle. La simple sensation de l’air qui entre et sort de vos narines.

Laissez les pensées et les sensations couler en continuant à vous concentrer sur votre respiration. Si vous remarquez une pensée, revenez à votre respiration avec bienveillance.

C’est simplement votre méditation qui porte ses fruits. En étant attentif(-ve), vous apprenez à être et rester présent, hors de vos pensées.

4. Méditer avec un but précis

La méditation consiste à concentrer toute votre attention sur un seul objectif. Avant de méditer posez-vous ces questions : Comment je me sens aujourd’hui ? Suis-je fatigué(e), stressé(e), en colère… ? Ces tensions sont-elles dans mon corps ou dans mon esprit ?

Portez un regard neutre et bienveillant sur vos sensations et vos émotions : n’essayez pas de les changer, contentez-vous de les reconnaître. Appliquez ensuite l’antidote en méditant : Vous ressentez de la colère ? Méditez sur la patience et/ou l’amour.

N’oubliez jamais que nous ne sommes ni nos défauts ni nos émotions.

5. Privilégier la bienveillance

L’un des principaux signes de progrès dans la méditation est d’être plus détendu(e) avec l’idée ou non de faire des progrès. La pratique de la méditation n’est pas linéaire : il y a toujours des hauts et des bas.

Un jour, vous méditez paisiblement et sans distraction. Le lendemain, votre mental s’emballe.

Ceci est normal, et il est bon de se détendre, de ne pas être obsédé(e) par l’idée d’atteindre un objectif ou un état particulier.

6. S’ouvrir et lâcher prise

Nous méditons parfois pour fuir les émotions négatives ou à nous barricader face au stress.
La méditation est un espace d’ouverture total. L’apaisement, le recul et le calme ne sont que des conséquences de cette ouverture.

La contemplation défait tous les nœuds, mais elle demande l’effort de s’asseoir enfin face à soi et de contempler ses propres errances.

Sans devoir la contrôler, la méditation porte ses fruits d’elle-même. Méditer n’est pas une promesse, ni un espoir, c’est un éternel présent au cœur de l’être et de sa profondeur.

Et vous, quelles sont vos astuces pour bien méditer ?

Envie de conquérir votre propre sérénité ? Faisons ensemble le point sur ce qui génère vos tensions intérieures.
Pour réserver votre séance de nettoyage énergétique pour un lieu en présentiel ou à distance,
n’hésitez pas à me contacter par mail, téléphone, SMS ou via le formulaire ou cliquez ici.

Au plaisir de vous accompagner,

signature-sofia-ama-guerisseuse-fond-transparent-blog-soins-energetiques-lecture-akashique-removebg-preview

Retrouvez-moi aussi sur Instagram !

Retour en haut